Rejoignez-nous !

Football

JO 2020, Foot: André-Pierre Gignac sauve les Bleus face à l’Afrique du Sud

André-Pierre Gignac a permis à l’équipe de France d’arracher la victoire 4-3 contre l’Afrique du Sud ce dimanche 25 juillet 2021, à Saitama aux Jeux olympiques de Tokyo.

Après la claque reçue face au Mexique en ouverture (4-1), les Bleus de Sylvain Ripoll devaient impérativement l’emporter. Ils l’ont fait dans la douleur, au bout du temps additionnel d’une rencontre où ils ont été très souvent bousculés.

Grâce à ce succès sur le fil, les Bleus prennent leurs trois premiers points et provisoirement la première place du groupe A avant le match entre le Japon et le Mexique en soirée.

« On s’est offert une finale face au Japon (ndlr: le 28 juillet). Après chaque but (sud-africain) on se sentait un peu plus dans l’avion (du retour), mais on a su revenir à chaque fois. On n’avait pas envie de rentrer en France », a lancé « Dédé » Gignac en conférence de presse.

Longtemps les Sud-Africains se sont montrés les plus dangereux. Paul Bernardoni a ainsi détourné d’une belle envolée un coup franc de Luther Singh (15e), puis le gardien angevin s’est couché sur une frappe d’Evidence Mkagopa.

André-Pierre Gignac

L’attaquant sud-africain s’est ensuite procuré une énorme occasion quand son tir puissant a trouvé le poteau (23e). Bernardoni a encore dû s’employer sur une frappe de Kobamelo Kodisang deux minutes plus tard.

Le capitaine André-Pierre Gignac a sonné le réveil des Bleus mais son but, après un service en profondeur de Thauvin, a été refusé pour hors-jeu (29e).

– Penalty sud-africain sur la barre –

Plus mobiles et percutants que les Français, les Sud-Africains ont fini par obtenir un penalty peu avant la pause après une faute de Lucas Tousart sur Kodisang, mais la transversale a sauvé Bernardoni sur la frappe de Singh (41e).

Le gardien des Bleus a encore été sollicité sur une frappe enroulée de Kodisang juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, la domination sud-africaine s’est finalement traduite par un but de Kodisang (53e) qui a profité d’une erreur défensive de Clément Michelin et d’une mauvaise sortie de Bernardoni.

André-Pierre Gignac

Mais André-Pierre Gignac a répondu dans la foulée d’une frappe entre les jambes du gardien après un service de Randal Kolo Muani (57e).

Les Sud-Africains ont repris l’avantage par Evidence Makgopa (73e) avant une nouvelle égalisation de Gignac, de la tête (79e).

Dans ce « match fou, au scénario exceptionnel », comme l’a qualifié Sylvain Ripoll, Teboho Mokoena a replacé son équipe devant d’une superbe frappe enroulée dans la lucarne (81e).

C’était sans compter sur Gignac qui a remis les deux équipes à égalité sur un penalty surpuissant (86e) pour s’offrir un triplé et son quatrième but dans ces Jeux.

-André-Pierre Gignac-

Le capitaine tricolore s’est ensuite mué en passeur décisif pour Téji Savanier. Après avoir récupéré le ballon dans la surface, le Montpéllierain a feinté et marqué d’une frappe à ras de terre (90+2, 4-3). La délivrance…ou presque pour les Bleus qui ont encore eu chaud dans les ultimes instants quand Luke Fleurs a eu la balle du 4-4, qu’il a finalement expédiée largement au-dessus.

« Le technicien que je suis ne peut pas se satisfaire de ça défensivement. Mais il y a eu une réaction d’orgueil du groupe, avec André-Pierre, qui a été un grand buteur comme d’habitude » a résumé Ripoll.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

A VOIR

Plus d'infos Football