Rejoignez-nous !

Tennis

Rafael Nadal dit non à Wimbledon et aux JO

Rafael Nadal a décidé ce jeudi 17 juin 2021, de renoncer à Wimbledon, aux Jeux olympiques de Tokyo deux grands rendez-vous.

« C’est une décision qui n’est jamais facile à prendre, mais c’est la bonne dans l’objectif de prolonger ma carrière sportive et de continuer à faire ce qui me rend heureux: jouer au plus haut niveau », écrit sur les réseaux sociaux l’Espagnol, 35 ans depuis début juin et renversé en demi-finales sur la terre battue parisienne vendredi dernier par Novak Djokovic, futur vainqueur, au bout d’un combat titanesque.

Pour expliquer son absence du Grand Chelem londonien (28 juin-11 juillet), « Rafa » évoque le calendrier 2021 resserré, après le léger décalage d’une semaine de Roland-Garros face aux restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19.

« Le fait qu’il n’y ait que deux semaines entre Roland-Garros et Wimbledon cette année n’aide pas à ce que mon corps puisse récupérer de la toujours exigeante saison sur terre battue », justifie Rafael Nadal .

Rafael Nadal

« Il vient de s’écouler deux mois intenses et la décision que je prends est orientée à moyen et long terme », insiste le Majorquin, qui, pour l’instant, partage avec Roger Federer le record de trophées en Grand Chelem (20).

– « Petite douleur au pied » –

« A ce stade de ma carrière, la prévention de toute forme d’excès au niveau physique qui risquerait de m’empêcher de continuer à me battre pour des titres à moyen et à long terme, est un facteur très important », poursuit-il.

Si Rafael Nadal n’évoque pas de blessure précise, le directeur de Roland-Garros Guy Forget avait lui mentionné « une petite douleur au pied » lors d’une conférence de presse dimanche dernier.

« Il était un peu touché physiquement sur la fin (de la demi-finale). Il a eu, une nouvelle fois, l’élégance de ne pas du tout en parler », avait-il déclaré.

Quelques minutes après son élimination de son tournoi chéri, Rafael Nadal avait laissé planer le doute sur sa participation à Wimbledon, qu’il a remporté à deux reprises (2008 et 2010).

Rafael Nadal

« J’ai besoin de souffler un peu, avait-il prévenu. Je n’ai plus 25, 26 ou 27 ans, maintenant j’en ai 35. Je dois voir comment je récupère, à tous les niveaux, et je déciderai si je joue à Londres ou pas. Je ne peux pas prendre cette décision maintenant, je n’ai ni l’état physique, ni la lucidité pour le faire. »

– Premier forfait d’envergure –

Sur les JO (23 juillet-8 août) non plus, Rafael Nadal , sacré champion olympique en simple en 2008 et en double en 2016 (avec Marc Lopez), n’avait pas été catégorique dernièrement.

« Dans un monde normal, je n’imaginerais pas manquer les JO, mais dans ces circonstances, je ne sais pas, déclarait-il début mai. Mon âge compte aussi, je prends mes décisions selon ce que ma tête et mon corps me dictent à chaque étape. »

-Rafael Nadal-

« Les JO ont beaucoup compté dans ma carrière et ont toujours été une priorité en tant que sportif, rappelle-t-il jeudi. J’y ai trouvé l’état d’esprit que tout sportif au monde veut connaître au moins une fois. Personnellement, j’ai eu la chance de le vivre intensément trois fois (il a aussi participé en double avec Carlos Moya en 2004, ndlr) et d’être en plus le porte-drapeau de mon pays » à Rio en 2016.

Le champion espagnol, premier sportif d’envergure internationale à renoncer aux Jeux de Tokyo, a payé un lourd tribut aux blessures tout au long de sa carrière, notamment au pied gauche, à même pas vingt ans, aux genoux et aux poignets. Au total, elles lui ont coûté la participation à une dizaine de tournois du Grand Chelem, plus les JO-2012.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

A VOIR

Plus d'infos Tennis