Rejoignez-nous !

EURO 2020

Euro 2020: Groupe A, le Pays de Galles arrache le nul face à la Suisse

Le Pays de Galles s’est battu pour obtenir un match nul contre la Suisse lors de son match d’ouverture de l’Euro 2020, et Kieffer Moore a marqué son retour dans le onze de départ avec ce qui pourrait s’avérer être une égalisation vitale.

Pour sa troisième titularisation en neuf matches sous la direction de l’entraîneur intérimaire Robert Page, l’attaquant de Cardiff City était tout près de donner l’avantage au Pays de Galles lorsque sa tête a été superbement détournée par Yann Sommer.

La Suisse a pris le contrôle du match à partir de ce moment-là et, après avoir gaspillé plusieurs occasions, elle a fini par ouvrir le score sur une tête de l’impressionnant Breel Embolo, suite à un corner de Xherdan Shaqiri.

Le Pays de Galles mettait du temps à se remettre de son départ poussif mais, à 15 minutes de la fin, le centre délicatement coupé de Joe Morrell trouvait Moore, dont la tête piquée dans la lucarne faisait exploser la petite mais bruyante poche des supporters gallois à Bakou.

Ces derniers pensaient alors avoir le cœur brisé 10 minutes plus tard lorsque le remplaçant suisse Mario Gravanovic marquait quelques instants après son entrée en jeu, mais son but était refusé pour hors-jeu après un contrôle VAR.

Pays de Galles

 

A LIRE: Finale dames Roland-Garros 2021 : Pavlyuchenkova vs Krejcikova

La Suisse a continué à faire pression pour obtenir le but de la victoire dans le temps additionnel, mais elle a été empêchée par une série d’arrêts brillants de Danny Ward.

L’intensité de la pression suisse en fin de match était telle qu’un match nul aura été ressenti comme un grand soulagement pour le Pays de Galles, dont le prochain match aura lieu mercredi à Bakou contre la Turquie.

Après que la Turquie ait été écrasée 3-0 par l’Italie lors de l’ouverture du tournoi vendredi, le deuxième match du Pays de Galles à Bakou pourrait avoir une incidence significative sur ses espoirs d’atteindre les phases à élimination directe.

Le Mur Rouge à Bakou : quelques briques en moins

Le Pays de Galles a attendu 58 ans avant de connaître son heure de gloire à l’Euro 2016. Absents des grandes finales depuis la Coupe du monde 1958, ils ont marqué leur retour par un parcours envoûtant jusqu’en demi-finale.

Cet été-là, le football gallois a changé à jamais et, bien que huit membres de l’équipe soient toujours là pour cette campagne, la mission était cette fois de créer sa propre histoire.

La scène était très différente de celle de la France. Alors que 24 000 supporters gallois s’étaient entassés au Stade de Bordeaux il y a cinq ans, à Bakou, la pandémie a fait que le Mur Rouge n’a pu se déplacer que par centaines et non par milliers.

Ils se sont fait entendre dans un stade olympique de Bakou peu fréquenté, qui a donné l’impression d’être caverneux, les locaux n’ayant pas rempli leur quota.

Page rappelle Moore et revient à une formation en 4-2-3-1, après avoir tâté du 3-4-3 sans avant-centre conventionnel pendant la préparation du tournoi.

Cette décision a eu un impact presque immédiat, puisqu’un bon centre de Daniel James a trouvé Moore, dont la tête a été brillamment détournée au-dessus de la barre par le gardien suisse Yann Sommer.

LIRE AUSSI: Max Gradel parle d’état de la pelouse du stade olympique d’Ebimpé

La première mi-temps s’est arrêtée là pour le Pays de Galles, qui a été surclassé par des adversaires bien structurés et confiants. Gareth Bale et Aaron Ramsey étaient à peine impliqués, tandis que leurs coéquipiers en défense avaient du mal à contenir Embolo.

Mais le Pays de Galles a fini par s’animer, Ben Davies et Ramsey passant à côté avant qu’un petit corner ne débouche sur un excellent centre de Morrell pour Moore, dont la tête justifiait sa sélection et faisait valoir le long et pénible voyage pour ses supporters dévoués.

L'équipe Suisse

La Suisse face à de grandes attentes

Lors des derniers tournois, la Suisse a souffert du fait qu’elle était considérée comme la génération dorée de son pays. Plusieurs membres de cette équipe ont contribué à la victoire lors de la Coupe du monde des moins de 17 ans 2009 et à la deuxième place lors du Championnat d’Europe des moins de 21 ans 2011, notamment le milieu de terrain d’Arsenal Granit Xhaka et le meneur de jeu de Liverpool Shaqiri.

SUR LE MEME SUJET: Euro 2020 : Match d’ouverture, l’Italie envoie un « message serieux » à ses rivaux

Mais malgré sa qualification pour sept des huit dernières phases finales seniors – dont une en tant que co-organisatrice de l’Euro 2008 – la Suisse n’a pas réussi à dépasser le deuxième tour.

Ils ont eu la malchance de ne pas être en tête à la mi-temps, Seferovic étant particulièrement maladroit dans ses tirs. Mais son partenaire Embolo était en meilleure forme, faisant tourner et retourner les défenseurs centraux gallois Chris Mepham et Joe Rodon.

Le joueur du Borussia Mönchengladbach se libérait des deux au début de la seconde période avant de voir son tir repoussé par Ward et, sur le corner qui suivait, il marquait de la tête.

Embolo était à deux doigts d’ajouter un deuxième but après une incursion sur le côté gauche, mais les ratés les plus douloureux pour la Suisse sont survenus en fin de match, d’abord sur le but refusé de Gavranovic, puis sur les nombreux tirs arrêtés par Ward.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

A VOIR

Plus d'infos EURO 2020