Rejoignez-nous !

Football

Carlo Ancelotti nouvel entraineur au Réal Madrid

Carlo Ancelotti retrouve le Real Madrid : la signature pour trois saisons sera officielle ce mercredi 2 mai 2021, selon le club, la « Maison blanche ».

Le Français a décidé jeudi dernier de quitter son club de cœur, regrettant le manque de confiance de ses dirigeants au fil d’une saison moins aboutie que son premier mandat (2016-2018).

Au moins « Carletto » n’est-il pas rancunier: débauché d’Everton, l’Italien s’apprête à retrouver le président madrilène Florentino Pérez, qui l’avait évincé sans ménagement en 2015… un an seulement après la conquête de la « Decima », la dixième C1 de la riche histoire merengue !

« Le Real Madrid communique que Carlo Ancelotti sera le nouvel entraîneur de l’équipe première pour les trois prochaines saisons », selon un bref communiqué le club, que l’Italien avait déjà entraîné deux saisons (2013-2015).

Carlo Ancelotti était pourtant sous contrat jusqu’en 2024 avec Everton, mais l’autre club de Liverpool n’a apparemment pas réussi à retenir le « Mister », dont l’épouse est d’origine espagnole et qui apprécie la vie madrilène.

Carlo Ancelotti

Le retour de Carlo Ancelotti (61 ans) pour succéder à Zidane, son ancien adjoint (2013-2014) est en tout cas un signe d’apaisement envoyé aux stars merengues: les poids lourds du vestiaire verront d’un bon œil d’être à nouveau dirigés par ce technicien bienveillant, adepte comme « ZZ » d’un management protecteur, plutôt que la gestion brutale et clivante d’un Antonio Conte, autre prétendant cité pour le banc merengue.

Lors de ses deux premières saisons au Real, Ancelotti a laissé une excellente image parmi les supporters et les joueurs, parmi lesquels Karim Benzema, Raphaël Varane, Marcelo ou Casemiro figurent toujours dans l’équipe.

Carlo Ancelotti

Le natif d’Emilie-Romagne avait réussi l’exploit de pacifier un effectif échaudé par les orages de l’ère José Mourinho (2010-2013).

Mais l’appui de son vestiaire n’avait pas suffi à sauver sa tête au terme d’une deuxième saison conclue sans trophée majeur, pas plus que le soutien des « socios » (supporteurs-actionnaires) du club, favorables à 73% au maintien de l’Italien selon un sondage diffusé à l’époque par le quotidien sportif Marca.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

A VOIR

Plus d'infos Football