Rejoignez-nous !

Athlétisme

Ligue de diamant 2021: Dina Asher-Smith bat Sha’Carri Richardson à Gateshead

La Britannique Dina Asher-Smith a remporté une superbe victoire sur 100 m face à la star américaine Sha’Carri Richardson lors d’un meeting de la Diamond League à Gateshead, sous la pluie et le vent.

Dina Asher-Smith est arrivée en 11,35 secondes, avec 0,11 seconde d’avance sur Richardson, la femme la plus rapide cette année.

Marie-Josée Ta Lou et la championne du monde jamaïcaine Shelly-Ann Fraser Pryce ont également été distancées par Dina Asher-Smith.

L’Écossaise Laura Muir s’est déchaînée sous la pluie pour remporter une victoire éclatante sur 1500m.

Dina Asher-Smith n’a pratiquement pas couru en 2020, se limitant à trois sorties discrètes sur sa piste locale de Bromley. Au lieu de cela, la jeune femme de 25 ans s’est concentrée sur le développement de sa force et de sa technique, avec des séances d’entraînement récentes comprenant 300 répétitions d’exercices de renforcement abdominal.

Cette puissance supplémentaire était évidente lorsqu’elle a tenu tête à Richardson, qui est passée trois fois sous la barre des 10.80 cette saison, dans les 20 derniers mètres.

A LIRE:  NBA: Grizzlies de Memphis file au play-offs

Dina Asher-Smith , qui a remporté la médaille d’argent du 100 m et le titre du 200 m aux Championnats du monde 2019 à Doha, a minimisé l’impact psychologique que ce résultat pourrait avoir sur ses rivales olympiques. Elle et Richardson, 21 ans, ont toutes deux l’intention de réaliser le doublé 100m-200m à Tokyo.

« Je pense que dans l’ensemble, aujourd’hui était plutôt une expérience », a-t-elle déclaré. « La seule chose qui peut indiquer Tokyo est la finale olympique elle-même.

« Je me sens vraiment bien. Les conditions étaient loin d’être idéales pour le sprint mais le plus important est de repartir avec un bon résultat et une victoire et j’étais très heureuse de le faire. »

Muir « très, très heureux » de sa victoire
La championne d’Europe Muir, l’une des rares autres menaces de médaille olympique dans l’équipe britannique, avait quatre secondes d’avance sur sa plus proche adversaire, la Marocaine Rababe Arafi, sa compatriote Katie Snowden étant troisième.

Mais, en l’absence de la Néerlandaise Sifan Hassan, Muir sait que des épreuves plus difficiles l’attendent.

« Je suis vraiment, vraiment satisfaite », a-t-elle déclaré après avoir réalisé un temps de 4:03.73.

« Je voulais simplement m’asseoir et utiliser ma force dans la dernière moitié de la course, ce que j’ai fait. Je l’ai senti dans la dernière ligne droite et c’est dommage que ce soit dans les 100 derniers mètres quand on est fatigué, mais je me sentais quand même très forte. »

Dina Asher-Smith

Dina Asher-Smith

LIRE AUSSI:  Kliment Kolesnikov : 1er homme à nager le 50 m dos en moins de 24 sec

Cindy Sember a offert à la foule une autre victoire britannique à applaudir en remportant le 100m haies devant sa sœur Tiffany Porter, quatrième.

Adam Gemili, qui avait manqué le podium de justesse à Rio 2016, a semblé bien loin de cette forme en terminant sixième d’une course de 200 m remportée par l’Américain Kenneth Bednarek.

Sophie Hahn – vainqueur du 100m T38 aux Jeux Paralympiques de 2016 – a remporté la victoire en 13.31 dans la première course de la journée.

Par ailleurs, le champion du monde américain Sam Kendricks a battu le recordman du monde suédois Armand Duplantis dans le dernier épisode de leur rivalité au saut à la perche. Les deux hommes se sont relayés pour se protéger l’un l’autre avec des parapluies, alors qu’une pluie constante rendait les conditions difficiles à Gateshead.

Kendricks a gagné avec 5,74 m contre 5,55 m pour Duplantis, qui pensait avoir franchi 5,80 m lors de son dernier saut, avant de voir la barre vaciller puis tomber.

Le double champion d’Europe norvégien Jakob Ingebrigtsen, 20 ans, a réalisé une performance dominante pour remporter le 1500m en 3:36.27, commentant après coup « c’est un temps normal sur la côte ouest de la Norvège – je suis habitué à ces conditions ».

Mais la championne du monde Mariya Lasitskene a vu sa série de 14 victoires s’arrêter au saut en hauteur avec le triomphe de la Polonaise Kamila Licwinko, la Britannique Emily Borthwick terminant deuxième avec un record personnel de 1,91m.

La réunion a marqué le retour de l’athlétisme de classe mondiale à Gateshead pour la première fois depuis 2010. Le site est intervenu lorsque Rabat n’a pas pu accueillir la première Diamond League de la saison en raison de restrictions liées au coronavirus.

Le nord-est du pays s’est avéré, comme on pouvait s’y attendre, plus froid et plus humide que l’Afrique du Nord, mais les 2 000 fans ont fait preuve d’un enthousiasme débordant.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

A VOIR

Plus d'infos Athlétisme