Rejoignez-nous !

Tennis

Masters 1000 de Rome : Rafael Nadal en quarts

Nadal Masters Rome : l’Espagnol a souffert face Denis Shapovalov en huitièmes de finale le jeudi 13 mai 2021, 3-6, 6-4, 7-6 (7/3).

Moins de 24h après un match de plus deux heures contre Jannik Sinner, mercredi soir, « Rafa » a dû puiser dans ses réserves et effacer deux balles de matches pour le Canadien pour s’offrir son seizième quart de finale en dix-sept participations sur la terre battue romaine.

Le Canadien de 22 ans, qui a fait la course en tête une bonne partie du match, a été rattrapé par l’enjeu dans une fin de match sous haute tension où l’expérience de l’Espagnol de 34 ans a parlé, notamment dans un tie-break maîtrisé (7-3).

-Nadal Masters Rome-

« Rafa » sera opposé à l’Allemand Alexander Zverev (6e mondial) ou au Japonais Kei Nishikori (45e) en quarts de finale, un stade qu’il n’a pas encore réussi à franchir cette saison en Masters 1000 (éliminations à Monte-Carlo et Madrid).

« Cela a été un match vraiment difficile, le score a été contre moi quasiment tout le temps, mais je me suis battu, je n’ai rien lâché », a soufflé Nadal, en rendant hommage au Canadien: « il a très bien joué, désolé pour lui ».

Nadal Masters Rome

Profitant peut-être des jambes un peu lourdes de l’Espagnol après son match contre Sinner, le Canadien a débuté en mode turbo (4-0) et a gardé la tête froide pour enlever la première manche malgré la montée en puissance de Nadal. A 5-3, le Canadien a repris une troisième fois le service du Majorquin pour conclure le set.

Il a récidivé dans le second set en menant rapidement 3-0 mais Nadal a cette fois sauvé une importante balle de break et entamé une remontée – avec un 5-0 à la clé – qui lui a permis d’égaliser à une manche partout.

Le duel entre ces deux cogneurs gauchers donnait lieu à des échanges de grande classe, et un match acharné, pour le grand plaisir des spectateurs, de retour pour ces huitièmes (dans une jauge limitée à 25%) après les premiers jours à huis clos.

-Nadal Masters Rome –

Au terme d’un troisième set plus équilibré que jamais, le Canadien a laissé filer sa chance sur la fin en ratant les deux balles de match que Nadal lui a concédées sur son service à 5-6.

Le bras de « Rafa », lui, ne flanchait pas dans le tie-break qu’il remportait assez facilement, pour conclure ce match en 3h27. A moins de trois semaines de Roland-Garros (30 mai-13 juin), le jeu n’est pas encore parfait mais la « grinta » est bien là.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

A VOIR

Plus d'infos Tennis