Rejoignez-nous !

Football

Quatar 2022: Pour Nsame, Benzema est une source d’inspiration pour améliorer son jeu

Jean-Pierre Nsame nommé joueur de l’année du championnat suisse pour les deux dernières années.
Le Camerounais, en constante progression, a inscrit 33 buts en 38 matches en 2020.

Il espère enfin apparaître avec les Lions indomptables lors des qualifications pour Qatar 2022.

Robert Lewandowski, Cristiano Ronaldo, Romelu Lukaku et Ciro Immobile sont les seuls joueurs au monde à avoir marqué plus que lui en 2020. Il suffit donc de dire que Jean-Pierre Nsame – avec 33 buts au cours de la dernière année civile – est au sommet de son art.

Depuis son arrivée en Suisse en 2016, Nsame, l’attaquant camerounais n’a cessé de progresser. Lors de sa première saison au Servette, club de deuxième division, il a inscrit 23 buts en 31 apparitions, ce qui lui a permis de rejoindre le BSC Young Boys en 2017. Nsame a pris cette ascension à bras le corps, faisant mouche 15 fois lors de sa première saison, 16 lors de la deuxième, puis 41 fois en 2019/20.

A LIRE: Europa League: Villareal met fin au rêve des gunners

On pourrait être tenté de se reposer sur ses lauriers avec de telles statistiques, mais le joueur lui-même n’en a cure : « J’ai progressé depuis que je suis arrivé ici, mais je n’ai toujours pas l’impression d’être à 100 %. Je n’ai que 27 ans, ce serait triste de penser que j’ai déjà atteint mon apogée », confie-t-il à FIFA.com.

Cela ne semble pas être le cas, puisque l’attaquant a encore inscrit 20 buts en 31 matches depuis le début de la saison. « C’est le résultat de tout le travail effectué par le club qui m’a formé, des différents prêts que j’ai effectués et des différents entraîneurs sous lesquels j’ai travaillé. Ils m’ont tous apporté quelque chose, et aujourd’hui je récolte définitivement les fruits de toutes ces années de travail.

Nsame

Nsame

« Je me sens très à l’aise actuellement et j’ai aussi plus d’expérience, ce qui me permet de mieux envisager mon avenir et de connaître les aspects de mon jeu que je dois encore améliorer pour être encore meilleur. C’est une motivation. »

Inspiration, progression, motivation
Il a certainement été proche de son meilleur niveau en Suisse, où il a été nommé joueur de l’année en Super League suisse lors des deux dernières saisons. Désormais attaquant complet, Nsame connaît les qualités qui lui ont permis d’atteindre ce niveau.

« J’ai progressé d’année en année pour devenir un bon finisseur dans la surface, pour avoir confiance en ma technique, ainsi que pour me déplacer efficacement », dit-il, conscient que son physique imposant (1,88 m) est aussi un avantage. « Je tiens assez bien tête aux défenseurs et je n’ai pas peur d’aller les affronter. Je suis également capable de faire des courses vers l’avant et de produire des rafales répétées de course à haute intensité.

« Sur le plan mental, je pense être capable de rester concentré pendant toute la durée d’un match, d’attendre continuellement la situation idéale, d’anticiper et d’avoir de l’intuition », explique Nsame, ajoutant qu’il a affiné ces qualités en travaillant avec son ancien coéquipier Guillaume Hoarau, ancien international français.

 LIRE AUSSI: Boxe, Souleymane Cissokho en route vers un titre mondial?

Et c’est un autre attaquant du Tricolore qui l’incite à s’améliorer encore. « Je peux progresser dans tous les domaines, comme être encore plus efficace dans la finition dans la surface et plus impliqué dans le jeu de construction.

D’ailleurs, je regarde beaucoup Karim Benzema pour sa façon de participer aux matchs, comme être un point de convergence pour les ruptures ou les dégagements grâce à sa précision technique », explique encore Nsame.

« J’ai envie de me perfectionner pour étoffer mon jeu, dont je suis encore capable. Cette période entre 27 et 31 ou 32 ans est celle où l’on se sent le plus à l’aise, où l’on gère mieux les choses et où l’on sait exactement où pousser. »

Nsame

Cette quête de la perfection a fait de Nsame le meilleur buteur du Cameroun depuis plusieurs saisons. Mais malgré son efficacité, le diplômé d’Angers attend toujours d’avoir une vraie chance avec son équipe nationale.

« J’ai fait assez pour mériter d’être dans la sélection pour la CAN 2019, car j’étais le meilleur buteur du Cameroun en Europe à l’époque », se souvient-il, en faisant référence à ses premières sélections en 2017 et 2019.

« Cependant, notre ancien entraîneur Clarence Seedorf a préféré quelqu’un d’autre. Je le respecte, mais il ne m’a pas donné d’explication convaincante. Parmi les attaquants qui étaient là, j’étais celui qui marquait le plus. »

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Edinson Cavani prolonge à Manchester United

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

A VOIR

Plus d'infos Football