Rejoignez-nous !

Athlétisme

Angela Tanui bat le record des italiens à Sienne

Angela Tanui s’est imposée en 2h20’08’ le dimanche 11 avril 2021, battant le record au marathon de Sienne chez les femmes.

Tenu comme une opportunité pour les athlètes d’obtenir des notes de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo – avec la coopération de la Fédération italienne d’athlétisme, du monde d’athlétisme et du marathon de Xiamen, qui n’a pas été en mesure d’accueillir des concurrents étrangers pour courir ce week-end en raison de restrictions pandémiques – L’événement a vu les athlètes concourir sur un parcours en boucle d’environ 5 km autour des routes de l’aéroport de Sienne-Ampugnano. 

Malgré la pluie et le vent, Angela Tanui, la gagnante du Marathon de Venise 2018, a pris plus de cinq minutes de retard sur son PB pour améliorer le meilleur de tous les italiens, qui avait été auparavant 2:22:25 de Vivian Kiplagat à Milan en 2019.

Kiptanui a réalisé le deuxième temps masculin le plus rapide jamais couru sur le sol italien, avec un temps de 2:05:47 pour améliorer son précédent record de 2:06:17 à Dubaï en 2020. Seul Titus Ekiru avec 2:04:46, a également couru à Milan en 2019, est allé plus vite sur la distance en Italie.

Un groupe de 13 athlètes figurait dans le groupe féminin de tête qui a passé 4850 m en 16:24 et le peloton est resté 12 forte par 14 910 m, passé en 50:18. 

Les Éthiopiens Rahma Tusa, Gebiyanesh Gedamu et Haven Hailu Desse étaient parmi les premiers avec Angela Tanui à mi-chemin, avec la barre des 22 470 m franchie par ce groupe de tête en 1:15:19.

À 30 km, un groupe de quatre athlètes se séparait, avec Tanui rejoint par ses compatriotes kenyans Gladys Chepkirui et Delvine Meringor, plus Gedamu. Tanui a fait une pause et a continué d’avancer sur les 10 derniers kilomètres, gagnant finalement par plus de deux minutes et demie de sa compatriote Purity Changwony, qui a terminé deuxième avec un PB de 2:22:46. Gedamu a terminé troisième en 2:23:23 et Desse quatrième en 2:23:52 alors que les six premiers sont passés sous-2: 25.

L’Afrique du Sud Gerda Steyn a battu le record national de longue date avec 2:25:28 en neuvième, tandis que la médaillée d’argent du monde 2013 Valeria Straneo a été la meilleure italienne 20e et a terminé à une minute du temps des qualifications olympiques avec 2:30:33.

Chez les hommes, un grand groupe de 37 athlètes a parcouru 4850 m en 14:23 et 26 étaient ensemble à mi-chemin, avec 22 470 m passés en 1:06:42.

Les leaders ont parcouru 30 km en 1:29:38 avant que Kiptanui et l’Ethiopien Abdi Fufa Nigassa ne se lancent à moins de 5 km de la fin.

Angela Tanui

Angela Tanui

Kiptanui – le finaliste du marathon de Dubaï 2020 – a donné le coup d’envoi pour gagner par 10 secondes de Nigassa avec 2:05:57, alors que le Marocain Othmane El Goumri améliorait son PB à 2:06:18 en troisième. Yohanes Ghebregergis, d’Érythrée, a terminé quatrième en 2:06:28 et l’Ethiopien Wami Kebede Tulu cinquième en 2:06:32 alors que neuf athlètes ont terminé en 2:07 et 20 sont passés sous-2: 09.

L’Allemand Richard Ringer a pris plus de deux minutes de retard sur son PB avec 2:08:49 pour terminer 17e, tandis que l’Italien Stefano La Rosa a terminé 30e en 2:11:42, à seulement 12 secondes de la marque de qualification olympique.

Maruo obtient une place olympique

Satoshi Maruo a remporté la bataille pour la sélection des Jeux Olympiques dimanche (11), assurant la dernière place restante dans l’équipe japonaise de marche sur 50 km en remportant l’épreuve nationale à Wajima en 3:38:42.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Pingback: Coulibaly Moumouni nouveau président de l’AS Oumé

  2. Pingback: Liverpool Real, Jürgen Klopp face au sorcier Zidane

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

A VOIR

Plus d'infos Athlétisme